techniques de ressourcement

Ateliers et accompagnement individuel

Comment se déroule l’atelier ?

Les ateliers durent 30 minutes.  Pour commencer je demande au patient comment il se sent. J’explique également de quelle manière se déroule l’atelier.

Les participants sont assis confortablement sur une chaise. Je leur demande de prendre conscience de leurs appuis et de leur respiration. Je poursuis en leur montrant des gestes d’auto-massage et sur le corps, des points précis d’accupression. A l’écoute des patients et de leur mobilité, j’adapte les gestes synchronisés à une respiration lente.

L’atelier se termine par une prise de conscience corporelle globale et un temps de parole et d’échange.

L’accompagnement individuel en chambre

L’accompagnement en chambre individuelle se fait avec l’accord du Service hospitalier et des infirmiers. Ils m’informent en tout premier lieu de l’état de la personne et de quelle manière mes approches pourraient le soulager.

L’adaptation aux fragilités physique et émotionnelle des patients est une priorité. L’entrée dans la chambre est une étape, un moment important pour la communication et l’interaction humaine qui suit ensuite avec le patient.

Je me présente en tant que « soins de support ». J’offre les différentes approches. J’adapte mon vocabulaire au type de personne que je rencontre. En fonction des besoins et envies du patient, j’harmonise avec grande douceur, avec présence et avec écoute le shiatsu, l’hypnose, la relaxation. Ce moment de détente permet aussi à la personne de s’ouvrir et de parler de ses émotions. Je m’efforce de lui apporter une bulle de répit et d’écoute dans les moments difficiles qu’il vit, qu’il traverse. Je lui offre d’expérimenter seul, plus tard, les techniques de relaxation afin qu’il puisse de détendre lui-même. Si le patient est en état et en mesure de pratiquer l’auto-hypnose je lui remets un petit guide. 

Après mon intervention, j’établis un rapport écrit ou oral à l’infirmière en charge du suivi du patient.